Matériaux | le 15 juillet 2021

Panneau sandwich bac acier : utilisations, installation, avantages et prix

Un panneau sandwich est un équipement couramment utilisé en construction. Il est souvent hybride et se compose d’une couche d’isolant entre 2 profilés métalliques. D’où son nom générique : « panneau à deux parements en acier et à âme polyuréthane », et parfois également appelé « panneau double peau ».

Pour ce type de matériel, il est tout à fait possible de l’utiliser dans plusieurs domaines. Son usage confère également de nombreux avantages et tout ceci à des prix abordables.

UTILISATIONS D’UN PANNEAU SANDWICH

Que ce soit en rénovation ou en construction, un panneau sandwich s’avère utile pour plusieurs usages.

Couverture de toit : la première utilisation d’un panneau sandwich consiste à servir de couverture pour les toits professionnels. Le panneau sandwich de toiture est la solution optimale pour isoler votre bâtiment. Il est composé de deux parements d’acier et d’une couche de mousse polyuréthane. Ce système convient à des toitures à fortes ou faibles pentes (≥ à 7%).

Pour information, la couche métallique inférieure ne sert pas qu’à supporter l’isolant ; elle joue également le rôle de pare-vapeur pour cet isolant et le protège ainsi d’une détérioration prématurée due aux variations d’hygrométrie de l’air. Un isolant humide ou mouillé perd toute sa capacité isolante ; l’eau étant un excellent conducteur thermique.

Ce rôle de pare-vapeur a pour conséquence une spécificité de mise œuvre qui le différencie de la pose de bacs secs simple peau, car il faut assurer la continuité du pare-vapeur à tous les raccords en sous-face des panneaux sandwich (sous-faîtières, compléments d’étanchéité et d’isolation, closoirs, contre closoirs de calfeutrement, sous-bandeaux de rives…).

La pose d’une couverture de panneaux sandwich ne causera pas non plus le moindre problème, surtout si l’on tient compte de sa configuration. Cependant, sachez que pendant son installation, il sera nécessaire d’effectuer un dimensionnement. Cela se fait généralement à partir des charges appliquées et des exigences thermiques. Grâce à ce calcul, il sera possible de déterminer avec précision le type et l’épaisseur qui conviendra durant la pause.

Il faudra également prévoir des engins de levage spécifiques, souvent équipés de palonniers à ventouse, car le poids des panneaux les rend particulièrement difficiles à manœuvrer manuellement.

Utile pour une isolation extérieure : en-dehors de la couverture de toit, le panneau sandwich se montre aussi d’une grande importance pour une isolation extérieure. Également appelé bardage isolant pré assemblé, ce type de panneau sert à réaliser l’isolation thermique d’un bâtiment par l’extérieur (ITE).

Enfin, il est à préciser que :

  • Le revêtement du parement intérieur du panneau doit être en adéquation avec l’ambiance intérieure du local.
  • Le revêtement du parement extérieur du panneau doit être en adéquation avec l’atmosphère extérieure (front de mer…).
  • Les revêtements doivent être conformes aux normes en vigueur.

COMMENT INSTALLER UN PANNEAU SANDWICH ?

Poser un panneau sandwich sur une toiture requiert les compétences d’un professionnel afin d’utiliser les engins de levage nécessaires, mais aussi pour éviter les accidents. Celui-ci devra alors suivre une procédure précise composée de sept phases :

  • Phase 1 : Installation de la gouttière ou chéneau. Celle-ci ne doit en aucun cas être fixée sur un panneau sandwich, c’est pour cela que cette étape doit être faite en amont.
  • Phase 2 : Installation des sous-faîtières en faîtage et tôles pliées en faîtage simple.
  • Phase 3 : Mise en place des joints mousse sur les pannes.
  • Phase 4 : Installation et fixation du premier panneau. En bas de versant en partant d’une rive après avoir vérifié son alignement (le sens de pose doit être fait en fonction des vents dominants).
  • Phase 5 : Installation et fixation des panneaux. Le film de protection des panneaux doit être enlevé et il faut vérifier que la nervure recouvrante s’emboîte sans problème sur la nervure emboîtée.
  • Phase 6 : Mise en œuvre des compléments d’étanchéité et des fixations. La fixation sur l’ossature porteuse pourra être faite de deux manières différentes selon le matériau du support.
  • Phase 7 : Traitement des points singuliers et mise en place des compléments d’isolation. Ces compléments sont disposés notamment aux jonctions façade/couverture, faîtage, rives, etc. Ils seront utilisés afin d’assurer la continuité de l’isolation réalisée par les panneaux sandwich de couverture.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’UN PANNEAU SANDWICH ?

Les avantages sont multiples : matériau typique des zones industrielles, sa durée dans le temps est excellente (plus de 30 ans). Un panneau sandwich se distingue de ses semblables du fait de sa solidité. Quelle que soit la variation de la température, il ne montre aucune faiblesse et résiste bien à tous les aléas climatiques.

L’isolant contenu dans le panneau sandwich en fait un matériau très prisé notamment pour les économies d’énergie.

L’utilisation d’un panneau sandwich permet de poser une couverture de toit professionnel dans les plus brefs délais. Sa grande longueur ainsi que sa légèreté sont autant d’atouts qui rendent encore la tâche plus facile.

Concernant ses performances thermiques, il possède une résistance de coefficient 6 ou plus, selon son épaisseur et la nature de l’isolant, conformément à la réglementation énergétique 2020. En d’autres termes, cela signifie que ce type d’isolant limite les déperditions thermiques de votre bâtiment, en plus d’être un excellent isolant phonique. D’autre part, la plaque profilée métallique est en général inoxydable et ignifugée, ce qui assure un maximum de protection contre le feu et l’humidité.

Par ailleurs, installer un panneau sandwich est pratique en plusieurs points. Tout d’abord, il peut tout aussi bien être utilisé sur un bâtiment commercial que sur un bâtiment à usage industriel, tant en nouvelle construction qu’en rénovation. Très malléable, il s’adapte à tous les types de toiture et peut correspondre à la forme que l’on souhaite, comme une toiture arrondie par exemple. Il faudra alors faire une demande spécifique auprès du fabricant. Grâce à son système multicouche, il offre un véritable tout-en-un : isolant, couverture et même écran pare-vapeur. Le fait d’être posé directement sur la charpente, réduit en plus le coût des travaux.

D’un point de vue esthétique, les panneaux double peau possèdent un large choix de finitions, de style et de formats différents, ce qui est idéal pour les besoins spécifiques liés à une rénovation ou à une construction neuve.

Enfin, un panneau sandwich ne causera pas de problème d’entretien après son installation. En effet, en présence des mousses ou de champignons, il ne subit aucun dommage. Seules quelques étapes élémentaires sont nécessaires à sa maintenance, à savoir :

  • L’enlèvement périodique des déchets végétaux (herbes, mousses, feuilles…)
  • Le maintien du bon état des évacuations pluviales
  • Le maintien en bon état des ouvrages qui contribuent à l’étanchéité de la couverture (larmiers, solins, bandeaux…)

Toutefois, si des parties présentent des amorces de corrosions, un traitement devra être effectué.

PRIX D’UN PANNEAU SANDWICH

L’installation de panneaux sandwich de toiture est relativement accessible. En effet, le prix d’un panneau sandwich est le plus souvent moins cher que celui cumulé d’un revêtement de toiture et d’un isolant. Or, ce matériau combine les deux à lui seul !

Le prix d’un panneau sandwich dépendra surtout de son épaisseur. Plus elle est importante, plus son coût d’achat devient élevé. Ce prix peut également varier selon d’autres caractéristiques :

  • La dimension des panneaux
  • La composition du panneau : aluminium, tôle, acier galvanisé, polyester….
  • Le type d’isolant : laine de roche, liège, polyuréthane…
  • Les finitions : tous les panneaux sandwich ne bénéficient pas d’une même finition. Certaines auront tendance à paraître plus esthétiques que d’autres, via le choix de la couleur ou de la forme, qui épousera parfaitement votre toit.
  • Les niveaux de protection : phonique, thermique, étanchéité, risque incendie…
  • Les niveaux de résistance : aux ultraviolets, aux intempéries, à la corrosion ou à la condensation

Nous vous conseillons de regarder en priorité le coefficient thermique de votre panneau sandwich plutôt que son prix pour faire votre choix afin de privilégier les économies d’énergie qui seront effectuées.


Vous avez une problématique avec votre toit professionnel ?
Une urgence, un besoin d’intervention, une question ?
Prenez contact avec l’une de nos agences.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin